Nicolas Sarkozy confie qu'il "s'emmerde"

11 Août, 2017, 00:13 | Auteur: Gregory Millet
  • Christophe Castaner et Jean d'Ormesson racontent la retraite de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy est à ranger parmi ceux-là, lui qui, après avoir une première fois annoncé son retrait de la politique en 2012, n'était pas parvenu à s'y tenir et avait entamé un retour qui s'est finalement terminé sur un échec, et qui, après sa défaite à la primaire de la droite pour la présidentielle, avait intégré le conseil d'administration du groupe hôtelier Accor.

Une douce rencontre. Dans le portrait que "le Monde" consacre au porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, le journaliste raconte une anecdote croustillante. "J'ai dit à Macron qu'il avait un bon porte-parole", aurait déclaré l'ancien président de la république au porte-parole du nouveau. Elle démontre l'intérêt que porte encore Nicolas Sarkozy sur la vie politique française, tout en gardant une réelle distance. Et d'ajouter: "Je vous vois à la télé!"

Le 14 juillet dernier, lors des commémorations à Nice de l'attentat au camion, l'ancien chef de l'État, désormais retiré de la scène politique, a approché le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement pour le féliciter.

Lorsque l'académicien lui a demandé pourquoi il voulait laisser tomber la politique, l'ancien président aurait ainsi répondu: "parce que l'on ne gagne pas assez d'argent".

"Oh j'abandonne la politique, parce qu'on ne gagne pas assez d'argent".

"Je vais faire mon propre fonds et je vais gagner beaucoup d'argent".

La nouvelle passion privée de Nicolas Sarkozy devrait l'amener à faire des affaires hors de France.

"Je vais m'installer à Dubaï, Bahreïn, à Singapour et à Hong Kong".

Recommande: