Nintendo attaqué en justice pour les contrôleurs de sa Switch

11 Août, 2017, 19:05 | Auteur: Ludovic Moineau
  • Nintendo Switch – Une nouvelle poursuite contre Nintendo

La Nintendo Switch est accusée de plagiat par un accessoiriste, Gamevice, qui prétend que les Joy-Con sont beaucoup trop proches de son brevet de manettes.

La Nintendo Switch est la cible d'une plainte de l'accessoiriste Gamevice, qui accuse la firme nippone d'avoir copié ses Joy-Con d'une autre produit. Sorti en 2007, le Wikipad est en fait une tablette sous android que l'on peut encaster dans une manette.

Mise à jour Nintendo Switch
Un accessoiriste attaque Nintendo et l'accuse de violation de brevet pour les manettes de la Switch

Gamevice frappe fort dans sa plainte en demandant des dommages et intérêts de la part de Nintendo, ainsi que le bannissement des ventes de la Switch. Gamevice a également lancé plusieurs contrôleurs détachables autonomes pour une grande variété d'appareils mobiles, y compris l'iPhone 7, Galaxy S8, iPad et iPad Pro. Cette flexibilité était un argument de vente majeur pour Nintendo quand la société a annoncé la console et à son lancement, mais maintenant il faudra défendre le design au tribunal. À ses yeux, la Nintendo Switch correspond pleinement à cette description et, a priori, on peut difficilement lui donner tort même si les produits de Gamevice ne sont fait que d'un seul bloc. Avec la Wikipad, Gamevice espérait révolutionner l'industrie du jeu vidéo avec une tablette permettant le streaming de jeux vidéos et un affichage en 3D. D'un certain point de vue, la Switch est ce que le Wikipad aurait pu être, ce qui pourrait rendre le succès de la nouvelle console hybride de Big N d'autant plus amer pour les créateurs du Wikipad.

Recommande: