Une carte postale met 43 ans pour faire Nice-Lorient

11 Août, 2017, 23:54 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Une carte postale met 43 ans pour arriver à destination

Malheureusement, le destinataire est introuvable à l'adresse donnée. Voici un extrait de ce qui est écrit à l'encre bleue, un récit banal de vacances mais le cachet de la Poste et le timbre étonnent, et pour cause.

"Cette carte est arrivée dans la caisse de ma tournée, à la Poste du Quai des Indes, dans le centre-ville de Lorient, le 22 juillet dernier", raconte une factrice lorientaise. Elle a été envoyée depuis la ville de la Côte-d'Azur en mai 1974, pour entreprendre somme toute un assez court voyage jusqu'en Bretagne, Lorient précisément. "Une fois arrivée à l'adresse, rue Jules-Legrand, je me suis aperçue que le nom ne correspondait pas".

La Poste met parfois un peu plus de temps que prévu pour livrer un courrier. Voilà une carte postale qui voyagerait depuis 43 ans? Malheureusement il n'habite pas/plus à l'adresse indiquée: "J'ai cherché un peu".

Si sa date d'oblitération est curieuse, sa réapparition l'est encore plus: "Est-ce que quelqu'un l'a trouvée et remise en circulation en la déposant dans une boîte à lettres?" Mais que ce soit au bar d'en face ou à l'état civil, aucune trace d'un dénommé Raymond Côtard n'a été retrouvée. Est-elle restée nichée dans un coin ou coincée derrière un casier dans une poste à Nice? "On ne sait pas", se demande la factrice.

"Pour l'heure, la factrice a indiqué qu'elle allait poursuivre ses recherches et garder la carte en souvenir si elles se révélaient infructueuses". "C'est la première fois dans ma vie de factrice que je tombe sur un truc comme ça", assure la postière.

Au moment où cette carte postale a été postée à Nice, le 21 mai 1974, Valéry Giscard d'Estaing venait d'être élu Président, mais Alain Poher résidait encore à l'Elysée pour quelques jours, tandis que Pierre Messmer n'avait pas encore tendu les clés de l'Hôtel Matignon à Jacques Chirac.

Recommande: