Gouvernement : le très confortable salaire de Hulot en 2016

12 Août, 2017, 09:35 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot à Paris le 2 août 2017

Le ministre de la Transition écologique, selon un décret paru ce vendredi à sa demande, va se tenir à l'écart des activités de la fondation qui porte son nom, mais aussi de la marque de cosmétiques Ushuaïa. Le ministre de la Transition écologique " ne connaît pas des actes de toute nature relatifs: 1. à la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme; 2.au développement, à la fabrication et à la commercialisation de produits cosmétiques", indique le décret du Premier ministre paru au Journal officiel.

En ce qui concerne Ushuaïa, Nicolas Hulot n'est pas directement lié à la marque de cosmétiques dérivée de l'émission de télévision éponyme. Le 5 juillet dernier, Le Canard Enchaîné avait en effet révélé les noms des mécènes de sa fondation.

Le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a mis en ligne ce vendredi les déclarations d'intérêts des ministres.

La Fondation Nicolas Hulot a été créée en 1990 pour la défense de l'environnement. Après consultation, on y apprend que Nicolas Hulot est nettement en tête du gouvernement sur les revenus perçus.

Plus de 50.000 euros mensuels. Pour autant, le ministre touchait jusqu'à présent des royalties via sa société Eole Conseil. Il a démissionné de sa présidence lors de sa nomination au gouvernement français au printemps, laissant la place à la journaliste Audrey Pulvar.

Et si le préposé à l'Écologie affiche un confortable salaire de 52.000 euros mensuels en 2016 (pour un total de 633.461 euros nets sur l'année), notamment grâce à la vente des produits Ushuaïa et aux droits d'auteurs de ses livres, la plupart de ses collègues ne sont pas en reste.

Recommande: