Donald Trump maintien la pression sur la Corée du Nord

13 Août, 2017, 03:21 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Guam accueille une base navale ainsi qu'une base aérienne américaine qui occupent 30% des terres

De récentes photos prises par satellite semblent indiquer que la Corée du Nord se prépare à tester des missiles balistiques à partir d'un sous-marin, en pleine recrudescence de tensions avec les États-Unis, selon un spécialiste de l'armée nord-coréenne.

Sur fond de relations déjà tendues entre Washington et Pyongyang, Donald Trump a affirmé être prêt à réagir aux actions imprudentes de la Corée du Nord.

"Depuis son golf de Bedminster, près de New York où il passe ses vacances, M. Trump s'est également entretenu avec le gouverneur de Guam Eddie Calvo, à qui il a " assuré " que " les forces américaines sont prêtes à garantir la sûreté et la sécurité de la population de Guam, comme celle de l'ensemble des Etats-Unis", a indiqué la Maison Blanche. "Je pense qu'elles peuvent devenir encore meilleures", a-t-il dit selon la même source.

Le président américain devait aussi s'entretenir vendredi soir avec son homologue chinois Xi Jinping, dont le pays a enjoint Corée du Nord et Etats-Unis à "faire preuve de prudence" et a exhorté Pyongyang à éviter les "démonstrations de force".

Avant cette discussion entre les deux chefs d'Etat, aucun signe d'apaisement n'était perceptible. "(...) Je considère l'escalade verbale comme une mauvaise réponse", avait mis en garde vendredi la chancelière allemande Angela Merkel. Or les prochains exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, durant lesquels les tensions sur la péninsule coréenne tendent à s'aggraver, commencent prochainement, autour du 21 août.

"Il est clairement temps pour toutes les parties de se concentrer sur les moyens de faire baisser les tensions", a averti Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. ", a-t-il répondu, assurant que des "dizaines de millions d'Américains" étaient heureux qu'un président "parle enfin haut et fort" pour leur pays et ses alliés".

Un responsable de la Maison-Blanche a indiqué qu'il ne fallait pas voir dans les propos du président le signe d'une action militaire imminente. En face, le leader nord-coréen Kim Jong-un a présenté des plans précis de tirs simultanés de quatre missiles en direction de l'île de Guam, située à l'est des Philippines, où se trouve une importante base militaire américaine.

Joseph Bermudez, un expert de la Défense nord-coréenne et des renseignements, a posté des photographies sur le site de surveillance "38 North" - de l'Institut États-Unis/Corée de l'université Johns Hopkins - qui, selon lui, pourraient montrer des préparatifs pour un essai de missile mer-sol balistique (SLBM).

Recommande: