La rentrée d'Ocampos, l'hécatombe nantaise — Tops/Flops Nantes-Marseille

13 Août, 2017, 14:38 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • FC Nantes – Mercato : Cet énorme coup tenté par Kita

C'est un stade La Beaujoire à guichets fermés - une première depuis plus d'un an - qui s'apprête à recevoir l'Olympique de Marseille en match avancé de la 2e journée de Ligue 1. En manque d'inspiration sur le plan offensif, l'OM a eu du mal à se procurer des occasions. A une dizaine de minutes de la fin, Thauvin pensait ouvrir le score pour l'OM avant d'être signalé en position de hors-jeu. Mais les Phocéens, après une belle première mi-temps, sont parvenus à arracher la décision sur un but litigieux inscrit par Lucas Ocampos. Toutefois, le FC Nantes n'a toujours pas marqué depuis la reprise du championnat.

De son côté, l'Olympique de Marseille enchaîne avec un deuxième succès de rang en Ligue 1.

Ciprian Tatarusanu, que l'on n'avait peu vu en seconde période en raison du faible nombre d'actions olympiennes, a poursuivi son show en repoussant un tir de Florian Thauvin. La seconde mi-temps était moins rythmée que la première. Et sur le but de Lucas Ocampos, il ne pouvait rien faire (87e). "Nous avons fait une bonne deuxième période avec un très bon état d'esprit". Les Canaris, qui ont perdu trois joueurs sur blessures en l'espace de vingt-cinq minutes, ont longtemps tenu, bien aidés par la prestation XXL de Ciprian Tatarusanu.

59′ Steve Mandanda détourne du pied une frappe au sol de Diego Carlos. Il a terminé le match avec ce bandage. On a montré de la force face à une équipe qui va jouer l'Europe.

Sans tomber dans le cliché de la phrase lâché par le joueur en sortie de terrain, l'essentiel se trouve effectivement dans les trois points pour l'Olympique de Marseille. Dès la 12e minute, le capitaine nantais, Valentin Rongier, qui s'est déboîté l'épaule droite, a été obligé de laisser sa place à Samuel Moutoussamy. Quelques minutes plus tard, à la 20ème, Yacine Bammou s'est blessé musculairement à la cuisse. Dans la foulée, c'est Alexander Kacaniklic qui a dû jeter l'éponge, relayé sur le terrain par Jules Iloki.

Recommande: