Le déficit de la balance commerciale se creuse

13 Août, 2017, 02:52 | Auteur: Stephane Girardot
  • Le déficit de la balance commerciale se creuse

Le déficit de la balance commerciale de la Tunisie s'est établi à 8,62 milliards de dinars (3,58 milliards de dollars) durant les sept premiers mois de 2017 contre 6,85 milliards de dinars durant la même période de 2016, selon des données publiées, le 10 août, par l'Institut national de la Statistique (INS).

Cette situation est essentiellement due au déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-2,378 milliards de dinars), l'Italie (-1,156 milliard), la Turquie (-1,014 milliard), la Russie (-840 millions de dinars) et l'Algérie (-259 millions de dinars).

Durant les sept mois de l'année 2017, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur aux prix courants ont été marqués par un accroissement des exportations à un rythme assez soutenu.

Ce déficit est expliqué par la divergence au niveau du rythme de croissance entre les importations (+18,8%) et les exportations (+15,9%), précise TAP.

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d'autres pays, principalement avec la France (+1,747 milliard de dinars), la Libye (+0,4434 milliard de dinars) et le Royaume-Uni (0,1502 milliard de dinars).

Hors énergie, le déficit de la balance commerciale s'est limité à 6,50 milliards de dinars entre le 1er janvier et le 31 juillet.

Des accroissements sont observés au niveau du secteur de l'énergie par rapport à la même période de 2016 suite à l'augmentation des ventes du pétrole brut (296 M d'euros contre 144 M d'euros), des secteurs de l'agriculture et des industries agro-alimentaires de 12,9 %, des industries mécaniques et électriques de 18 pc, du textile, habillement et cuirs de 13,2 % et des industries manufacturières de 9,7 %.

Sur la courbe des baisses, le secteur des phosphates, pilier des exportations tunisiennes, a enregistré un déficit de 14,8%, selon l'INS.

Idem pour le secteur des produits agricoles et alimentaires de base en hausse de 33,3%, en raison de l'augmentation des achats en blé tendre (318,9 MD contre 272 MD), des matières premières et demi produits de 21,6%, des biens d'équipement de 8,8%, des mines phosphates et dérivés de 8,5%.

La même source a fait état d'une augmentation de 18,8 % des importations essentiellement due à la hausse des importations de l'énergie.

Les importations ont atteint la valeur de 27756,9 MD contre 23363,6 MD durant la même période de l'année 2016, enregistrant une hausse de 18,8% contre 16,4% durant les six premiers mois de l'année 2017 et -0,7% durant la même période de l'année 2016.