Jean-Michel Blanquer va interdire les téléphones au collège

13 Septembre, 2017, 20:37 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Jean-Michel Blanquer à Paris le 11 septembre 2017

Considérant qu'il ne s'agit pas d'une question déterminante pour sa fédération, le représentant des parents d'élèves a par ailleurs estimé "qu'à ce jour, les conditions ne sont pas réunies pour une telle mesure ". "Nous devons trouver le moyen de protéger nos élèves de la dispersion occasionnée par les écrans et les téléphones", indique-t-il.

Même si la marge de manœuvre du ministre, Jean-Michel Blanquer, est extrêmement réduite, on ne peut qu'approuver sa volonté de rompre avec l'esprit de la réforme pour revenir à celui de l'égalité républicaine. La question est: "+comment fait-on?+", a déclaré Gérard Pommier, le président de la Peep, lors de la conférence de rentrée.

Il a rappelé que l'usage des téléphones était déjà interdit en classe mais a proposé d'aller plus loin.

"En Conseil des ministres, nous déposons nos portables dans les casiers avant de nous réunir. Il me semble que cela est faisable pour tout groupe humain, y compris une classe", a-t-il précisé.

Dans le chapitre éducation du programme de campagne d'Emmanuel Macron figurait en bonne place l'interdiction des portables dans l'enceinte des écoles primaires et des collèges, une proposition qui avait déjà suscité quelques doutes chez les fédérations de parents d'élèves et les syndicats enseignants.

Imaginons un établissement de 500 élèves: où stockera -t-on les téléphones, et comment s'assurer que chaque élève va retrouver son smartphone à la fin du cours? "A savoir la réussite de tous les élèves ".

Recommande: