Chronopost livrera le dimanche — Vente en ligne

15 Septembre, 2017, 15:48 | Auteur: Stephane Girardot
  • LaPosteColis-cpicicnancyfr

Le service est éligible dans un premier temps à Paris, en Ile-de-France (77, 78, 91, 92, 93, 94, 95) ainsi que dans 14 grandes villes françaises (Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Rennes, Grenoble, Nantes, Reims, Lille, Strasbourg, Lyon, Toulon et Aix-en-Provence).

"Le président de Chronopost, filiale du groupe La Poste, vient d'annoncer unilatéralement la décision d'ouvrir la livraison des colis et les agences Chronopost le dimanche", explique la CGT dans un communiqué, en précisant que cette décision a été annoncée "au Comité d'entreprise puis à tous les salariés via l'intranet de l'entreprise le mercredi 6 septembre ".

Cette décision intervient après une expérimentation d'un an réalisée en partenariat avec la société Cdiscount.

Les sites de commerce en ligne comme Amazon, qui sont de gros clients de La Poste, ont largement contribué à convaincre Chronopost d'étendre ses livraisons de colis au dimanche. Désormais, les colis seront livrés au domicile des clients entre 9 h et 13 h. L'entreprise avait enregistré plus d'une centaine de livraison en moyenne le dimanche à Paris et dans les Hauts-de-Seine.

"Il nous manquait un jour de livraison et cela répond aux attentes de nos clients". Il s'est avéré "très concluant ", selon Frédéric Bernard et Pierre-Yves Escarpit, directeur des opérations chez Cdiscount.

La Poste a officialisé aujourd'hui des informations dévoilées il y a peu: la livraison aura aussi lieu le dimanche.

Chronopost espère atteindre les 10 000 livraisons le dimanche avant Noël et vise, pour 2018, un rythme de croisière de 15 000 colis livrés chaque dimanche.

En moyenne, l'entreprise livre 600.000 colis par jour en France, dont 190.000 en provenance des entreprises de commerce en ligne. Des chiffres qui ne semblent pas irréalisables, mais qui ne semblent pas convenir à tout le monde. "Il s'agit d'un bouleversement profond pour l'entreprise comme pour ses salariés, ainsi que pour les organisations du travail et la qualité du service rendu, tout comme la répartition des jours travaillés par semaine", informent-ils.

Le directeur de la communication de Chronopost à, quant à lui, tenu à rappeler que cette démarche est sur la base du volontariat avec à la clef: une majoration salariale, dont une prime dominicale de 40 à 50 euros. La CGT a annoncé avoir saisi l'inspection du travail "pour contraindre Chronopost à respecter ses obligations", puisque les instances représentatives du personnel "n'ont pas été consultées". Le syndicat dénonce le recours, à travers cette pratique, "à la sous-traitance", qui "maintient précarité et bas salaires dans une activité qui pourtant connaît une forte croissance ".

"Chronopost travaille le dimanche depuis plus de 20 ans, et nous ne sommes pas les seuls, cela concerne désormais 4,2 millions de salariés en France, qui travaillent au moins un dimanche par mois", a-t-il ajouté.

Recommande: