Un bar lyonnais accusé de faire l'apologie de l'esclavage

15 Septembre, 2017, 12:49 | Auteur: Gregory Millet
  • A Lyon un bar accusé de faire l'apologie du colonialismeA Lyon un bar accusé de faire l'apologie du colonialisme

Un bar à cocktails "style jungle", ouvert le 21 août dans le 6e arrondissement de Lyon (Rhône), est accusé de faire l'apologie de l'esclavagisme et de la période coloniale française depuis la publication mardi d'un article d'une journaliste locale.

Mais entre temps, un autre article a été publié dans Le Petit Bulletin de Lyon et le moins qu'on puisse dire, c'est que les créateurs du bar se sont eux-mêmes offerts une très mauvaise publicité.

La journaliste du site était ainsi partie à la rencontre des fondateurs de "La Première Plantation". "Je cherche à retranscrire l'esprit colonial, un esprit à la cool, une époque où l'on savait recevoir". Réponse: "Dans l'esprit, oui, carrément, ça représente une période sympathique, il y avait du travail à cette époque accueillante". Interrogé ensuite à propos de l'esclavage, il aurait précisé que quelques photos ont été mises "dans les toilettes". Une pétition signée du "collectif des Raciné.e.s." a été lancée ce jeudi pour dénoncer une "apologie de l'esclavagisme". Elle a déjà réuni plus de 3.000 signatures.

Quant aux clichés que l'on retrouverait dans les toilettes du bar, "ce sont d'anciennes gravures du XVIIIe-XIXe siècle de bouteilles de rhum, d'une maison victorienne, et d'un champ de production d'ananas, ce qui n'a rien d'offensant envers quiconque". Mais ils ont répondu aux critiques ce jeudi sur Facebook, expliquant n'avoir "jamais eu la volonté de faire une quelconque apologie de la période colonialiste, période que nous condamnons". Suffisant pour redorer l'image, déjà passablement écornée, de l'établissement?

Recommande: