L'acteur Harry Dean Stanton est mort

16 Septembre, 2017, 17:06 | Auteur: Gregory Millet
  • L'acteur américain Harry Dean Stanton, star de

Son interprétation la plus marquante reste celle dans le film Paris, Texas pour laquelle il a remporté une palme d'or cannoise en 1984.

"Le magnifique Harry Dean Stanton nous a quittés", a écrit le cinéaste dans une déclaration.

L'acteur américain Harry Dean Stanton, star de "Paris, Texas" et de la série "Big Love", est décédé vendredi à l'âge de 91 ans, a-t-on appris auprès de son agent. Il fallait sans doute être aussi européen et américanophile que Wim Wenders pour oser franchir le pas et offrir à ce grand échalas au physique sec de fumeur invétéré le rôle de sa vie. Il a été dirigé par les plus grands noms, de Francis Ford Coppola ("Le Parrain 2") à Ridley Scott ("Alien, le huitième passager"), en passant par Martin Scorsese ("La Derniere Tentation du Christ") ou encore David Lynch, dont il était un des acteurs fétiches, et avec qui il a travaillé sur "Twin Peaks" ou encore "Une histoire vraie". Pour Olivia Wilde, Harry Dean Stanton était " la définition du cool ".

Excellent joueur d'harmonica, il aimait également chanter le blues avec Bob Dylan et Kris Kristofferson ainsi que le répertoire mariachi qu'il interprétait jusqu'à la fin de sa vie d'une voix chaude et chevrotante.

Né le 14 juillet 1926 dans le Kentucky, il était l'aîné d'une fratrie de trois enfants d'une mère coiffeuse et d'un père baptiste, cultivateur de tabac, qui ne s'entendaient pas: "Ma mère voulait quitter le nid familial". Je ne pense pas qu'ils aient eu une belle nuit de noce, et j'en suis le fruit. "Et puis nous nous sommes réconciliés, peu avant sa mort".

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi comme cuistot sur un navire de la Marine dans le Pacifique pendant la bataille d'Okinawa. "J'ai connu les kamikazes japonais mais j'ai eu la chance de ne pas être tué".

Inscrit d'abord à l'université du Kentucky, il déménage à Los Angeles et débute en tant qu'acteur en 1957, à plus de 30 ans donc.

Il enchaîne alors une centaine de rôles dans des mauvais westerns et des intrigues policières, principalement pour la télévision. Avec ses pommettes saillantes et ses yeux cernés, il se retrouve cantonné à des rôles de sale type jusqu'en 1966, quand Jack Nicholson lui offre le premier rôle de son western L'ouragan de la vengeance. Dans le road-movie Paris, Texas, il incarne un homme qui réapparaît subitement après quatre années d'errance. Il allait partager lors du tournage des scène d'anthologie avec l'actrice Nastassja Kinski. De 2006 à 2010, il avait interprété avec brio le rôle d'un chef de secte mormon dans la série Big love.

Recommande: