Échange musclé entre une habitante de Saint-Martin et Emmanuel Macron — Irma

17 Septembre, 2017, 07:19 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Antilles : Macron défend l'exécutif face aux critiques

Emmanuel Macron s'est rendu mardi matin en Guadeloupe, d'où il s'est envolé pour les îles de Saint-Martin et de Saint-Bartélemy, une semaine après le passage du cyclone Irma qui les a dévastées.

Tel MacArthur aux Philippines, Emmanuel Macron l'a promis: il reviendra. Dans l'entourage du chef de l'État, on regrette la restitution "caricaturale" de cet épisode dans les médias. En faisant savoir qu'il décidait de passer la nuit sur place, le président montrait un dévouement sans limite.

En fait, Emmanuel Macron n'a pas dormi sur un lit de camp, assure-t-on du côté de la présidence.

L'Elysée affirme ne pas être à l'origine de ces informations.

" Est-ce que je peux me permettre de vous dire que ça se voit un peu, mais je ne vous demande pas de changer pour autant", a répondu Emmanuel Macron, alors que l'échange semblait se détendre, les deux interlocuteurs échangeant un sourire. Le journal a interrogé les conseillères du chef de l'Etat qui auraient choisi l'endroit où le président a passé la nuit: chez un gendarme. Libération ajoute que l'épouse du gendarme qui a prêté sa maison aurait été "très vexée " de lire que le chef de l'Etat était logé dans des conditions spartiates.

Le journaliste de RTL présent à Saint-Martin maintient que l'entourage de Macron a bien souligné, à l'attention des journalistes, le caractère sommaire de l'hébergement présidentiel.

Selon "Libération", il n'a même pas été question d'une toilette au seau d'eau. En fait, Macron n'a fait que répondre qu'il ferait "comme tous les habitants" de l'île alors qu'un journaliste de Quotidien (groupe TF1) lui demandait, à l'occasion d'un point de presse, s'il envisageait de se laver dans un bac d'eau de pluie.

Les communicants de l'Elysée n'ont donc pas tout à fait tort de se défendre d'avoir vendu à la presse une mise en scène digne de Koh Lanta.

Recommande: