Le Hamas accepte les conditions d'Abbas pour une réconciliation avec le Fatah

17 Septembre, 2017, 22:50 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Un sympathisant du Hamas brandit un drapeau palestinien lors d'une manifestation à Ramallah en avril 2016

Le Hamas a précisé qu'il restituera le pouvoir dans la bande Gaza au gouvernement d'union et que l'administration qu'il y a mise en place sera dissoute.

Le groupe terroriste palestinien Hamas a fait savoir dimanche dernier qu'il acceptait les conditions exigées par le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui ouvrent la voie à un accord de réconciliation avec ses rivaux du Fatah. A l'issue des entretiens de M. Haniyeh au Caire, le Hamas avait annoncé vouloir dissoudre son comité administratif et avait appelé à tenir de nouvelles discussions pour la formation d'un gouvernement d'union nationale avec le Fatah.

Cet organe, formé de sept hauts responsables du mouvement pour gérer les affaires de l'enclave, faisait l'objet de diverses controverses car il était perçu comme une entrave à l'unité interpalestinienne. Le Hamas a, en effet, annoncé tôt dans la journée qu'il était prêt à remettre le contrôle de la Bande de Ghaza au gouvernement de consensus national dirigé par le Premier ministre Rami Hamdallah et s'est dit favorable à l'organisation d'élections législatives et présidentielle.

Bassam Salhi, secrétaire général du Parti du peuple palestinien (PPP, gauche), a qualifié cette annonce d'"importante et tout à fait nécessaire afin de mettre fin à une décennie de division inter-palestinienne". Mais des différends avaient ensuite éclaté.

Recommande: