"On a montré que l'OM reste un grand club" — Rami

17 Septembre, 2017, 14:15 | Auteur: Gabriel Abbadie
  • Un Vélodrome déjà à guichets fermés pour la seconde demi-finale

A l'heure de jeu, c'est Pelé qui était sauvé par sa barre sur une frappe puissante de Bourabia. Bref, tout d'un match piège pour s'enfoncer encore un peu plus dans la crise. Rudi Garcia avait affiché son impatience en conférence de presse, finalement Kamara avait accepté de parapher un contrat de 3 ans.

"Quand bien même Andoni (Zubizarreta, le directeur sportif, ndlr) n'est pas à la Commanderie depuis quelques jours, on a échangé par téléphone (.) Évidemment qu'on échange parce que c'est la richesse d'un club, et ça se passe très bien à ce niveau-là". Gustavo et Bouba (Kamara) nous ont beaucoup aidé, ils ont été énormes. Sa présence a fait énormément de bien à son équipe et on n'imagine pas ce que l'OM aurait fait sans lui ce soir. Aussi, il était possible de lire "Vide comme les promesses de Jacques-Henri, la tactique de Rudi". Il s'agit ainsi de la pire affluence recensée dans l'enceinte marseillaise au XXIe siècle d'après le quotidien local, 'La Provence'.

Une fois entrés en scène, les supporters, qui ont perdu depuis la saison dernière la gestion des abonnements, ont déclenché une pétarade accompagnée de fumigènes, ce qui coûtera une lourde amende de l'UEFA au club.

Blessé, Steve Mandanda ne jouera pas, jeudi, le match de la première journée de Ligue Europa avec Marseille.

En fin de rencontre, l'OM se contentait de gérer. Son corner décisif pour Rami sauve un peu les apparences.

Jusque là, l'OM, comme Konya, s'étaient montrés trop imprécis pour se créer de réelles occasions de but. Mais pour le moment les ambitions de l'OM ont été mis à mal avec les deux défaites consécutives contre Monaco et Rennes. Un deuxième but aurait été bien pour lui et pour l'OM, mais vu la conjoncture, un 1-0 suffira.

Recommande: