Le Plan Hulot pour le logement

18 Septembre, 2017, 11:50 | Auteur: Stephane Girardot
  • LA PRIME À LA CASSE ÉTENDUE EN 2018 ANNONCE HULOTLA PRIME À LA CASSE ÉTENDUE EN 2018 ANNONCE HULOT

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, annonce les "quatre premières mesures phares" du plan climat dans un entretien à Libération publié lundi. "A partir de 2018, la prime de 500 euros à 1 000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d'avant 1997 ou diesel d'avant 2001", détaille Nicolas Hulot. "C'est une mesure conséquente, j'y tiens beaucoup", affirme le ministre.

Dans le cadre de son plan, Nicolas Hulot, qui souhaite l'arrêt des véhicules essence et diesel d'ici 2040, propose une "prime à la conversion " des véhicules polluants pour chaque particulier qui voudrait changer de voiture pour en prendre une à faible émission de CO2". Le "crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite)" sera "transformé en prime, versée dès que les travaux seront achevés". Pour passer à un véhicule électrique, la prime sera de 2.500 € "et s'ajoutera au bonus dont le montant est maintenu à 6.000 €".

C'est une mesure qui portera ses fruits, j'en suis certain.

Testé dans quatre départements, le chèque énergie va être appliqué dans la toute France, annonce Nicolas Hulot dans Libération. A compter de 2019, il sera revalorisé et passera à 200 euros par an en moyenne. Le chèque (attribué aux foyers de moins de 7 500 euros de revenus annuels pour une personne seule et 16.100 euros pour un couple avec deux enfants, peinant à payer leurs factures) sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an.

La troisième mesure devrait faire son entrée en 2019. "Ce dispositif présentait un inconvénient car le crédit d'impôt n'est versé que plusieurs mois après l'achèvement des travaux, puisque les impôts sont payés l'année suivante". Selon le ministre, "cette mesure, qui profitait surtout aux plus aisés, deviendra accessible à tous".

Enfin, Nicolas Hulot parle des "certificats d'économie d'énergie", un nom "peu glamour", ironise le ministre, "mais un instrument important". La quatrième mesure est de "donner un coup de pouce au changement de chaudière au fioul". Cette aide représentera jusqu'à 3.000 euros pour les ménages qui souhaitent s'équiper en chaudière propre: biomasse ou pompe à chaleur.

Recommande: