La restructuration suspendue jusqu'au 2/10 — Nokia

20 Septembre, 2017, 10:36 | Auteur: Stephane Girardot
  • Nokia. 300 salariés mobilisés à Lannion

Un sursis pour les salariés de Nokia.

Nokia vient ainsi d'annoncer mettre en pause son plan d'action sociale très contestée depuis quelques jours, précisant "Une réunion de suivi est prévue le 2 octobre entre les représentants du gouvernement, la direction de Nokia et les partenaires sociaux".

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, Benjamin Griveaux, a fait cette annonce à l'issue d'une réunion d'une heure trente avec Thierry Boisnon, président de Nokia France. "Il y a une suspension du plan de sauvegarde de l'emploi à minima jusqu'à la tenue de cette réunion que je présiderai le 2 octobre à Bercy", a dit M. Griveaux.

L'équipementier a annoncé le 6 septembre la suppression de 597 emplois d'ici 2019 dans ses filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN) basées à Paris-Saclay (Essonne) et Lannion (Côtes d'Armor), sur un effectif total de 4.200 personnes. Le comité central d'entreprise (CCE) de Nokia France a commencé lundi à examiner le PSE. Ou du moins gagné un peu de temps.

Dans son communiqué, la direction a confirmé tant ses engagements, qui passent par le "recrutement de 500 ingénieurs de recherche et développement qui doit être finalisé d'ici fin 2018", que le PSE qui "pourrait entraîner une réduction de 597 postes" en 2018 et 2019. Or, selon Benjamin Grivaux, malgré "l'engagement qui avait été pris en 2016 lors du rachat d'Alcatel Lucent d'avoir 2 000 emplois sur la R&D [recherche et développement], donc 500 embauches d'ici la fin 2018, le compte n'y est pas à ce stade".

Recommande: