Trois chiffres inquiétants sur la sédentarité des Français

27 Septembre, 2017, 14:19 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Trop d’écran pas assez d’activité physique : vous prenez de mauvaises habitudes

"Seulement 53 % des femmes atteignent les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé en matière d'activité physique, contre 70 % des hommes", déplore l'établissement du ministère de la Santé. Une baisse " préoccupante " selon les chercheurs de cette étude. L'usage massif des écrans a conduit à une explosion de l'inactivité physique et de la sédentarité - le temps passé assis ou allongé en dehors des temps de repas et de sommeil. "En 10 ans, la proportion de femmes physiquement actives a baissé de 16 %". En revanche, du côté des hommes, le taux d'homme actifs dans cette même tranche d'âge a augmenté de 10%. Cette diminution est encore plus alarmante chez les femmes âgées de 40 à 54 ans. L'inactivité a même été identifiée comme le quatrième facteur de risque des maladies non transmissibles, et serait impliquée dans plus de 3 millions de morts évitables. C'est deux heures de plus qu'il y a 11 ans. La sédentarité est un facteur important dans les problèmes cardiaques ou encore les maladies comme le diabète ou certains cancers. Selon l'étude Esteban, en 2015, 61 % des adultes de 18 à 74 ans avaient un niveau d'activité physique remplissant les recommandations de l'OMS pour limiter les risques de maladies non transmissibles: au moins 150 minutes "d'activité d'endurance d'intensité modérée " par semaine, ou au moins 75 minutes "d'activité d'endurance d'intensité soutenue ". Chez les adultes, elle a augmenté de 53%, davantage encore pour les femmes.

Pour aider les Français à bouger plus, le site mangerbouger.fr a développé sa rubrique " bouger plus ". Ils permettent de s'informer, d'évaluer son niveau d'activité physique et de piocher dans un catalogue de 87 activités physiques de différentes intensités.

C'est ce qui ressort de l'étude Esteban (Etude de santé sur l'environnement, la biosurveillance, l'activité physique et la nutrition), publiée mardi 26 septembre.

Recommande: