La CEDEAO, l'UA et l'UNOWAS se prononcent pour le référendum au Togo

07 Octobre, 2017, 10:10 | Auteur: Stephane Girardot
  • Conformité démocratique

Ces trois organisations invitent le pouvoir à organiser le référendum sur le projet de loi constitutionnelle adopté par l'assemblée nationale récemment qui touche des articles de la constitution en vigueur. Ces institutions suivent de près l'évolution de la situation socio-politique en République Togolaise. Ce sont les meilleures pratiques en Afrique de l'Ouest, disent-elles.

Pour le leader de l'Anc, "ce que les Togolais exigent, ce n'est pas l'organisation d'un référendum, mais le retour à la constitution de 1992 avec les conséquences qui en découlent, c'est-à-dire le départ de Faure Gnassingbé ".

La CEDEAO, l'UA et l'UNOWAS font appel à tous les acteurs politiques togolais pour poursuivre le dialogue sur cette question importante de manière pacifique, conformément aux aspirations légitimes du peuple togolais. Elles profitent de l'occasion pour aussi apporter tous leurs encouragements à l'opposition togolaise afin qu'elle y mette du sien pour faciliter et faire avancer les réformes constitutionnelles. On peut même dire sans risque de se tromper que cette position commune des trois (3) organisations est un désaveu pour les revendications faites par cette opposition en ce qui concerne les réformes politiques au Togo.

Recommande: