Le Général Bassolé mis en liberté provisoire — Burkina

11 Octobre, 2017, 17:09 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Djibril Bassolé en liberté provisoire Burkina Faso

Mais ce qu'il faut tenir pour acquis, c'est que le premier général de la gendarmerie nationale, Djibrill Bassolé, bénéficie depuis ce 10 octobre 2017 d'une mise en liberté provisoire, a appris Burkina24 auprès de sources judiciaires, de proches et d'avocats du prévenu. Celui qui était ministre des Affaires étrangères à la chute de Blaise Compaoré était poursuivi par la justice militaire burkinabè pour trahison dans le cadre de l'enquête sur le coup d'Etat raté de mi-septembre 2015 visant à renverser la Transition politique dirigée alors par le président Michel Kafando.

Incarcéré à la Maison d'arrêt et de correction des armées (MACA) depuis plus de deux ans, pour son implication présumée dans le putsch manqué de septembre 2015, Djibril Bassolé a passé sa première nuit au milieu des siens.

L'on se souvient qu'en Juillet dernier, le juge d'instruction, dans son ordonnance, avait abandonné la quasi totalité des charges qui pesaient contre le général Bassolé: attentat à la sûreté de l'État, association de malfaiteurs, meurtre, coups et blessures volontaires.

Laquelle devra confirmer ou non les charges retenues contre la centaine de personnes mis en cause dans ce dossier. A préciser enfin que la liberté provisoire ne signifie pas une liberté définitive pour le prévenu. 21 accusés, dont le général Gilbert Diendéré, sont actuellement détenus à la Maca, alors que neuf autres sont en fuite.

Cette libération intervient à un moment où les partisans du général multiplient des manifestations pour demander la libération de leur champion.

Recommande: