Nicolas Hulot envisage de taxer les grands projets de construction

11 Octobre, 2017, 21:43 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Loi sur les hydrocarbures: Julien Aubert explique à Nicolas Hulot que son texte ne traite que 0.00018 % du problème mondial

Le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot " étudie une nouvelle source de financement " pour lutter contre l'artificialisation des terres, mais le sujet est encore à un stade de réflexion, selon des sources gouvernementales.

Nicolas Hulot parle de "frénésie souvent injustifiée ".

Le résultat initial de 316 voix pour, 69 contre et 47 abstentions a été revu à la hausse dans la soirée à 388 pour, 92 contre et 70 abstentions, le président de l'Assemblée François de Rugy expliquant qu'"un problème technique" avait empêché la prise en compte des délégations de vote. "La France montre l'exemple, d'autres pays suivront inexorablement", a renchéri le député de la majorité présidentielle Matthieu Orphelin.

Le MoDem Bruno Duvergé a salué "un texte historique par sa portée".

Initialement réticent, l'UDI Bertrand Pancher a voté pour, "grâce à la co-construction législative impulsée par le ministre". "Mais pour le parti de droite Les Républicains, dont une majorité de députés ont voté contre, Julien Aubert a ironisé sur le fait que le texte traitait "0,00018%" de la production mondiale d'hydrocarbures". Seules 815.000 tonnes de pétrole sont produites par an, essentiellement dans les bassins parisien et aquitain, soit 1% de la consommation nationale.

"Vous traitez de la production, pas de la consommation".

Au dam des ONG écologistes, deux dérogations ont été adoptées pendant les débats. Ainsi la production pourra se poursuivre au-delà de 2040 si l'industriel titulaire d'un permis n'est pas rentré dans ses frais par rapport aux recherches préalables. "Ce projet de loi est truffé de trous", a également regretté Loïc Prud'homme, de la France Insoumise (LFI, gauche radicale) qui s'est abstenue, comme les communistes.

Recommande: