Près de 700 tenues de travail contaminées déterrées à Flamanville — Nucléaire

11 Octobre, 2017, 20:34 | Auteur: Stephane Girardot
  • EPR de Flamanville le calendrier confirmé par EDF

Après avoir souffert de nombreux retards et dysfonctionnements, liés à des problèmes chez les prestataires ou à des difficultés initiales de coordination entre les équipes de l'énergéticien historique et celles d'Areva NP, il semblerait que le chantier de l'EPR de Flamanville soit parvenu à respecter les plannings et calendriers prévus pour les phases ultimes de son déploiement.

Elles sont sept fois plus nombreuses que ce que l'on pensait. En mai 2016, EDF annonçait avoir trouvé, enterrés à quelques mètres de profondeur, des déchets non-radioactifs sur le terrain de la centrale nucléaire de Flamanville. Avant d'informer en août qu'une centaine de tenues contaminées se trouvaient finalement parmi eux.

"C'est un chantier en mouvement".

"On pense qu'on a fait le tour" mais il n'est "pas exclu" qu'EDF trouve d'autres tenues contaminées, a précisé M. Brasseur. A cause des "traces de cobalt 60" détectées sur les tenues, EDF se retrouve aujourd'hui contraint de "monter un dossier" auprès de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour être autorisé à poursuivre les travaux, selon le directeur du site.

L'entreprise avait annoncé en juillet que ces déchets conventionnels retrouvés dataient de la construction de la centrale dans les années 1980.

Recommande: