De plus en plus d'enfants touchés à travers le monde — Obésité

12 Octobre, 2017, 09:34 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Le nombre de jeunes obèses est passé de 11 millions en 1975 à 124 millions en 2016

C'est en tout cas ce que révèle une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet.

Dans le détail, le nombre d'enfants et d'adolescents obèses est passé de 11 millions en 1975 à 124 millions en 2016. Toutefois, selon les conclusions de cette étude, basées sur les tendances observées ces dernières années, l'obésité juvénile devrait surpasser l'insuffisance pondérale d'ici à 2022. En quarante ans, le nombre d'enfants et d'adolescents obèses âgés de 5 à 19 ans a été multiplié par dix.

L'étude de l'OMS rappelle également que le nombre des adultes obèses a augmenté aussi, passant de 100 millions en 1975 (69 millions de femmes, 31 millions d'hommes) à 671 millions en 2016 (390 millions de femmes, 281 millions d'hommes). La Polynésie et la Micronésie ont enregistré les taux d'obésité les plus élevés chez les enfants l'année dernière, 25,4% chez les filles et 22,4% chez les garçons, suivies des "régions anglophones à revenu élevé " comprenant les États-Unis, le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Irlande et la Grande-Bretagne.

Si les pays riches parviennent à limiter le phénomène, les pays en développement connaissent une augmentation des jeunes concernés par l'obésité.

"Il y a toujours besoin de politiques qui encouragent la sécurité alimentaire dans les pays et les foyers à faible revenu". En outre, 213 millions sont considérés en surpoids en 2016 mais restaient en dessous du seuil de l'obésité. Parmi ces jeunes en sous-poids, les deux tiers habitent en Asie du Sud-Est, notamment en Inde. "(.) Mais nos données montrent que la transition de l'insuffisance pondérale vers le surpoids de l'obésité peut se produire rapidement", avertit le Pr Majid Ezzati de l'Imperial College de Londres, qui a coordonné leurs travaux. Et de dénoncer " des aliments sains et nutritifs trop chers pour les familles et les communautés défavorisées ". L'obésité provoque des risques accrus de maladies chroniques, telles que le diabète, et de maladies cardiovasculaires.

Recommande: