"Les femmes " de Khalifa prient pour la malédiction de Macky Sall et Cie

12 Octobre, 2017, 16:05 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Kaolack Marche des pros Khalifa Sall le Saloum entre dans la danse

Ensuite les violations en rapport à son arrestation avec les multiples violations de ses droits.

Sur le plan judiciaire, les avocats de Khalifa Sall ont annoncé qu'ils ne comptent pas participer au procès de Khalifa Sall, procès qui serait une violation de la Constitution du Sénégal. Abondant dans la même sens, son confrère, Me Seydou Diagne a dénoncé les conditions actuelles de détentions du maire de Dakar qui "ne peut même pas recevoir des visites comme tous les autres détenus, mais aussi ne peut pas s'exprimer parce que le juge d'instruction et les autorités de poursuite le lui interdisent".

Faisant des menaces à épine voilées, Bamba Fall donne à l'Etat un ultimatum jusqu'à la fin du mois de ce mois d'octobre pour libère Khalifa Sall. "Pourquoi, on accepte ce principe de droit pour ces trois anciens députés et pourquoi aujourd'hui, l'Etat du Sénégal ne veut pas appliquer cette règle très simple du droit à monsieur Khalifa Sall". Khalifa Sall a été élu député par les Sénégalais, alors il doit bénéficier de ses droits de député mais aussi de son immunité parlementaire.

Recommande: