Présidentielle en RDC : pas avant 2019 !

12 Octobre, 2017, 18:06 | Auteur: Edgar Lajoie
  • RDC: Naanga confirme et signe. Pas de scrutin avant 2019

La RDC ne pourra pas organiser d'élection pour remplacer le président Joseph Kabila avant "504" jours, soit début 2019 au plus tôt, estime la commission électorale. Soit une série de tâches pour lesquelles la commission électorale promet de publier un calendrier détaillé d'ici à la fin du mois. Fin décembre 2016, sous la médiation des évêques catholiques, un accord a finalement été dégagé entre le pouvoir et l'opposition, stipulant que des élections présidentielle, législative et locale devraient se tenir avant la fin 2017.

Ce qu'il faut savoir, c'est que le recensement devrait encore durer plusieurs semaines, notamment dans les régions du Kasaï, théâtre de nombreuses violences.

Dans tous les cas, cette annonce conforte la position du président Kabila qui avait déjà repoussé, le 26 juin, l'idée de l'organisation de l'élection présidentielle en décembre 2017.

Le président Kabila est à son deuxième et dernier mandat censé prendre fin depuis décembre 2016, tandis que la Constitution lui interdit d'en briguer un autre.

"Devant des députés et des sénateurs provinciaux du Katanga, le président estimait que l'accord de la Saint Sylvestre n'était qu'" une convenance (...) pour calmer les ardeurs d'une population surchauffée en décembre 2016", qualifiant l'échéance de la fin 2017 de " purement politique et irréaliste ". "Congolais, la force de la rue, c'est maintenant... ou jamais", a réagi mercredi sur Twitter le mouvement Lutte pour le changement (Lucha).

Mercredi, à New York, le Conseil de sécurité des Nations unies tenait une réunion sur la RDC, en présence du représentant de l'ONU à Kinshasa, Maman Sidikou.

Recommande: