Taxe Foncière : +32 % en cinq ans à Lille, +14 % en moyenne

12 Octobre, 2017, 14:06 | Auteur: Stephane Girardot
  • EcoQuick									
					
								16 %			
				La taxe foncière avait augmenté de 16 % entre 2009 et 2014 en France

"La hausse de la taxe foncière est quatre fois et demie supérieure à l'inflation constatée entre octobre 2011 et octobre 2016 (estimée à 3,03 % par l'Insee) et trois fois et demie supérieure à l'augmentation des loyers entre 2011 et 2016 (estimée à 3,76 % par l'Observatoire Clameur)", précise l'UNPI dans un communiqué. Même constat du côté des départements.

En constante augmentation. Selon une étude de l'Union des Propriétaires Immobiliers (UNPI) dévoilée par Le Parisien, la taxe foncière a explosé ces dernières années, une hausse qui atteint 14% en moyenne entre 2011 et 2016 au niveau national (soit quatre fois et demi de plus que l'inflation sur cette période). Paris est relativement épargnée avec 8,4% de hausse sur cette période.

Ainsi, c'est à Lille et à Argenteuil, en banlieue parisienne, que la taxe foncière a le plus augmenté (respectivement +32% et +23%). Entre 2016 et 2017, elle n'a augmenté que de 1 % dans une cinquantaine de villes les plus peuplées. avec une augmentation moyenne inférieure à 1 %, ce qui montre un effort de modération de la part des départements et des grandes villes. On retrouve sur le podium des plus fortes hausses Limoges (+6,9%), Nanterre (+5,5%) et Metz (+4,45%). "Le seul levier qu'il reste aux communes, c'est la fiscalité, explique le président de l'UNPI Jean Perrin. Sans compter qu'indépendamment des taux, les valeurs locatives (assiette de l'impôt) sont révisées chaque année en fonction d'un coefficient de majoration fixée par la loi de Finances".

Contrairement à la taxe d'habitation qui est établie au nom du locataire, les propriétaires bailleurs ne reportent pas la taxe foncière sur leurs locataires, mais seulement une partie de la taxe d'ordures ménagères.

Recommande: