Audrey Azoulay sera opposée au Qatari au dernier tour — Présidence de l'Unesco

13 Octobre, 2017, 21:01 | Auteur: Edgar Lajoie
  • Le logo de l'UnescoBERTRAND GUAY

L'ancienne ministre de la Culture Audrey Azoulay a été élue ce vendredi soir directrice générale de l'Unesco.

Ces deux candidates étaient arrivées ex-aequo jeudi 12 octobre soir, avec 18 suffrages chacune, derrière le candidat qatari (22 voix) qui a fait la course en tête depuis le début de processus de sélection lundi 9 octobre.

Sa désignation à la tête de l'UNESCO par le Conseil exécutif sera soumise à l'approbation de la Conférence générale des 195 Etats membres de l'Organisation le 10 novembre. L'un des deux succédera à la Bulgare Irina Bokova, qui achève deux mandats marqués par des dissensions politiques et des difficultés financières de l'organisation qui a connu un nouveau coup dur jeudi avec le départ de l'organisation des États-Unis.

Née en 1972, Mme Azoulay a occupé entre février 2016 et mai 2017 le poste de ministre de la Culture et de la Communication dans le gouvernement français. Mais pourtant, sa candidature, remise in-extremis avant la date butoir du 15 mars dernier, aurait été poussée par François Hollande, alors président de la République française.

Le Directeur général de cette organisation onusienne est désigné initialement pour une période de quatre ans, et peut être nommé pour un second mandat de quatre ans, au terme duquel il n'est plus rééligible. L'Egypte a appelé à voter pour la candidate française. Ministre de la Culture, titulaire à des postes à haute responsabilité dans les médias et le cinéma pendant 14 ans, en passant par ses multiples diplômes (Sciences Po, ENA, Université Paris-Dauphine.), son profil semble idéal.

Recommande: