Faites-vous confiance à la télémédecine — Déserts médicaux

13 Octobre, 2017, 16:32 | Auteur: Timothe Dupuy
  • Déserts médicaux le gouvernement dévoile son plan de lutte vendredi

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, et le premier ministre Edouard Philippe, sont à Châlus, en Haute-Vienne, ce vendredi pour présenter le plan de lutte du gouvernement contre les déserts médicaux.

"Sans accès effectif aux soins, on ne peut pas construire un avenir". L'exécutif mise sur la "confiance" aux professionnels de santé, ainsi que sur des "mesures de simplification législatives ou réglementaires" pour proposer "un panel de solutions adaptables à chaque territoire". Mais il "serait illusoire d'annoncer des mesures définitives, ou de concentrer nos efforts sur le seul sujet de l'installation des professionnels de santé", dit-elle.

Conformément à une promesse du candidat Macron, le gouvernement entend doubler le nombre de ces structures (910 en mars 2017) et développer les centres de santé (où travaillent des salariés), en leur consacrant 400 millions d'euros sur le quinquennat. Le numerus clausus ne bougera pas non plus mais, pour attirer les jeunes médecins dans les zones sous-dotées, les stages dans les cabinets de médecine libérale seront plus nombreux. Les jeunes retraités pourront continuer d'exercer à temps partiel grâce à une exonération de cotisation sur le cumul emploi-retraite.

Le développement de la télémédecine passera lui par des négociations entre l'Assurance maladie et les médecins début 2018 pour en fixer les tarifs. La ministre, quant à elle, présidera un "comité national de suivi des actions locales" chargé "d'identifier les dispositifs qui fonctionnent, de les évaluer et d'adapter les mesures mises en oeuvre".

Recommande: