Un petit astéroïde a frôlé la Terre jeudi matin

13 Octobre, 2017, 08:40 | Auteur: Ludovic Moineau
  • Astéroïde 2012 TC4 s'approche de la Terre

En fait, les chercheurs de l'Université de Maryland aux Etats-Unis, avec l'aide de la NASA, l'ESA et divers observatoires vont profiter de l'occasion pour tester un système de défense pour contrer d'éventuelles prochaines menaces. "Comme cela, le jour où arrivera un objet vraiment dangereux, nous aurons répété plusieurs fois avant", ajoute-t-il.

L'astéroïde "2012 TC4" repassera près de la Terre en 2050, sans incidence. Toutes proportions gardées! Cette boule de roches de métaux et de glace considéré comme une planète mineur est tout de même de la taille d'une grosse maison -entre 15 et 30 mètres - et il frolera notre planète à une distance qui reste raisonnable de 44.000 kilomètres.

"En soi, il n'y a rien de très particulier concernant le passage de cet astéroïde".

Si l'astéroïde 2012 TC4 avait risqué de heurter la Terre, il n'aurait pas été nécessaire a priori d'évacuer la population, selon Detlef Koschny. "Cela arrive assez fréquemment", reconnaît Michael Kelley.

Ce passage ne représente aucun danger rappellent les scientifiques y compris pour les satellites géostationnaires, les plus éloignés se trouvant à 36.000 kilomètres de la Terre. "Ce qui en fait un événement spécial, c'est que nous avons décidé d'utiliser cet objet pour un exercice de défense planétaire" contre les astéroïdes, ajoute-t-i.

Pour le test, des dizaines de télescopes professionnels à travers le monde ont fait des observations au sol dans différentes longueurs d'onde allant du visible au proche de l'infrarouge et du radar. Il apparaîtra comme un petit point brillant. Ces observatoires enverront ces informations à des centres gérant les situations d'urgence et "nous verrons si les données que nous leur adressons sont bien comprises, si elles sont claires ou bien qu'il faut améliorer les choses", a précisé Detlef Koschny.

L'astéroïde n'est pas visible à l'oeil nu mais les astronomes amateurs, équipés de bons télescopes, auront peut-être eu la chance de prendre des images.

Baptisé "2012 TC4", cet astéroïde a été découvert pour la première fois en 2012 et n'a pas été observé pendant cinq ans. C'est en Australie qu'il sera le plus aisément observable lorsqu'il sera au plus près de la Terre.

Il a de nouveau été repéré cet été par le VLT (Very large telescope) de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili. À l'instar du météore de 20 mètres de diamètre qui s'était désintégré au dessus de la ville de Tcheliabinsk dans le centre de la Russie en février 2013.

Son passage près de la Terre a pour conséquence de dévier sa trajectoire du fait de la gravitation, et les astronomes vont à présent refaire leurs calculs pour prévoir la suite. Mais il n'est pas impossible qu'en 2079 il touche la Terre, indique Rüdiger Jehn du segment Objets géocroiseurs de l'ESA.

Recommande: